Un homme triste

La guerre a été pour moi une expérience qui a formé toute ma pensée, c’est le choc le plus profond que j’aie jamais subi, le drame le plus grave et le plus intime de ma vie. Elle a détruit mon patriotisme, changé mon idéal, elle m’a fait contester la notion même de devoir, elle m’a horrifié et a fait de moi un homme triste.

Louis de Bernière – La mandoline du capitaine Corelli

 

Si je n’avais pas été entraîné dans quelques conflits de ce triste siècle, je crois que je n’aurais rien produit de plus que quelques cartes postales.

Guy Debord

 

 

Leporello Format 16 x 26

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s